bio sommaire / about  (following in english)

Je nais en France.

Je fais des études.

Je me marie.

J’ai une fille.

Je divorce.

Je chante.

J’écris.

Je peins, je soude.

Je blogue.

Et je continue.

bio détaillée

A 3 ans, je chante la Raspa de Paris sur le comptoir de l’épicerie de ma rue.

A 8 ans, je décide d’être célèbre pour avoir une bonne à la maison.

A 15 ans, j’écris et compose mes premières chansons.

A 18 ans, je perds ma virginité dans un champ.

A 19 ans, mon père refusant que je fasse Beaux-Arts, je fais droit.

 

A 20 ans, je tourne dans Playtime de Tati,
je chante chez Dali à Port Lligat avec ma sœur,
ma guitare et mon harmonica en do.

A 21 ans, je sors un disque yé-yé en tant qu’ACI (auteur-compositeur-interprète).
Je roule une pelle à Thierry Sabine dans un film avec Noiret
mais nous sommes coupés au montage.
J’échange droit contre psycho.

A 22 ans, la Studebaker de mon futur mari est incendiée dans le cadre de mai 68.

A 24 ans, je me marie en minijupe de daim clair.

A 25 ans, j’habite en Vendée, j’élève des poules et je me fais un peu chier.

A 26 ans, je fais mon bébé.

A 27 ans, je suis psychologue auprès d’enfants handicapés.

A 28 ans, je reprends ma liberté.

A 29 ans, je découvre la révolution sexuelle.

A 30 ans, je suis secrétaire provisoire, puis chargée d’études.
Je continue la guitare, je connais de nouveaux accords (bossa-nova simplifiée).
J’écris les paroles de quelques faces B.
Puis j’entre dans la pub sans retirer ma veste, pensant juste prendre un drink.
Et j’y reste.

 

Entre 30 et 40 ans, je continue à écrire des chansons pour d’autres,
mais je rate Joe Dassin parce qu’il meurt.
Je prends des cours de claquettes. Je perds ma mère.
Je prends des cours d’afro-brésilien, des cours de piano classique en accéléré,
puis des cours de piano jazz.
Je réalise une maquette chanson chez Capitol qui n’aboutit pas.
Puis je fais un passage unique sur scène sous le pseudo
de Ginette Studebaker et le groupe Sueur.
Je m’essaie sans grand succès au horse ball.

 

Entre 40 et 50 ans, je conçois une campagne très remarquée pour Omo Micro (voir)
avec des singes parlant le poldo- moldave (voir l'historique dans l'interview),
ce qui me vaudra le prix de la meilleure campagne de la décennie,
ça rigole pas.
J’arrête de fumer.
Je sors un premier livre que j’ai supprimé de ma bibliographie.
J’achète une maison de campagne en Normandie que je garde sept ans.
Je perds mon père.
Je publie quelques romans, dont un traduit en coréen, en tchèque et en slovaque
et je passe chez Bernard Pivot.
J’achète un loft à la Bastille où ma fille expose ses peintures.
J’écris toujours des chansons pour d’autres.

 

Entre 50 et 60 ans, j’achète une maison de pêcheur à Trouville
que je revends un an après. Je prends des cours d’œnologie.
Je m'adonne au roller. Je deviens grand-mère.
J’écris quelques romans mais à partir de l’an 2000, je ne trouve plus d’éditeur.
Je m'installe dans un plus grand loft dans une usine de banlieue.
Je cherche un fiancé sur Internet et le trouve.
La pub et moi nous séparons.
Je découvre la soudure à l’arc et la peinture acrylique.
Une chanson de mon 45 tours est choisie pour figurer dans un film américain.
J’écris le nouveau spectacle des 3 Jeanne "les jeunes peut-être mais pas les vieilles tout d'même"
Je fais mes premières expos de peinture, sculpture et autres formes d’expression.

 

Présentement  :
J'ai réalisé mon album CD en 2008.
Je me marie le 8/8/8 avec mon fiancé d'Internet.
J'expose peintures et installations dans des endroits top.
Je blogue et je reblogue.
J'ai co-écrit deux pièces pour les 3 Jeanne, jouées à Paris, Avignon et en en tournée.
Je suis chroniqueuse dans "Vents Contraires", la revue web du Théâtre du Rond-Point
J'écris de nouveau dans la catégorie romans.
Je développe un roman graphique ...


english - short


I was born.

I learn.

I marry.

I have a daughter.

I divorce.

I sing.

I write.

I paint.

And I continue.


DETAILLED.

At 3, I sing La Raspa de Paris in the shop around the corner.

At 8, I decide to be famous to have a maid at home.

At 15, I write and compose my first songs.

At 18, I lost my virginity in a field.

At 19, my father don't want me to study art, so I choose law.

At 20, I play in Playtime of Jacques Tati, I sing at Dali's at Cadaques
with my sister, my guitar and my harmonica in C.

At 21, I make a 45EP as an author, composer and singer.
I french-kiss Thierry Sabine in a film with Philippe Noiret
but we are cut in the editing.
I give up law and begin psychology.

At 22, my future husband's Studebaker burns during the 68 May events.

At 24, I marry in a suede miniskirt.

At 25, I live in Vendée, I raise chickens and I get bored

At 26, I have my baby

At 27, I am a psychologist for handicaped children.

At 28, I get divorced.

At 29, I discover sexual revolution.

At 30, I am a temporary secretary, then a marketing girl.
I still play guitar, I learn new chords (simplified bossa-nova).
I write some songs for B sides.
Then I enter in advertising withoud taking off my jacket,
as if I just wanted to have a drink. And I stay.

Between 30 and 40, I still write songs for other people,
but I miss Joe Dassin because of his death. I learn taps.
I loose my mother.
I learn afro-brasilian dance, classical piano then jazz piano.
I make a rough song at Capitol's records which does not work.
Then I sing under the name of Ginette Studebaker and the band Sueur (Sweat).
I try to play horse-ball but I fail.

Between 40 and 50, I create a famous campaign for a detergent (OMO) with chimps.
I will earn the award for the best campaign of the last ten years, I'm not kidding.
I stop smoking.
My first book is edited but it is no more in my biography.
I buy a country house in Normandy and keep it seven years.
I loose my father.
I write some books which one is translated in korean, czech ans slovak
and I am on the Bernard Pivot TV programm.
I buy a loft at Bastille where my daughter shows her paintings.
I still write songs for other singers.

Between 50 ans 60, I buy a fishmanhouse at Trouville and sell it a year after.
I learn wine tasting. I seriously practise roller-skating.
I become a grandma.
I write some novels but since 2000, I find no publisher.
I move into a bigger loft in a suburban factory.
I leave adverstising or it leaves me.
I'm looking for a fiancé and find him in the web.
I discover arc welding and acrylic painting.
An old song from my 45 EP is chosen in an US film (The Yes Men).
I write the next show of Les Trois Jeanne.
I show my first paintings, sculptures and other expressive work.

At the present time :

I married on the 8/8/8 (his birthday, my calendar fest)
I paint.
I have realised my first personal CD album
I have ideas for novels but no time to write.
The show of Les 3 Jeanne has been played.
I write another shows.
A grand-son is born.
Nice painting exhibitions are done.
I write chronicles
I'm always thinking of doing other creations